Outils du géographe

Science de l’espace, du milieu, de l’étude des lieux, des interactions homme-nature, la géographie s’organise depuis plusieurs siècles pour étudier la manière dont les hommes font avec l’espace. Historiquement ancrés dans la description des terres habitées et dans leur cartographie, les géographes se sont depuis ouverts à bien d’autres problématiques et ont développé d’autres outils. Comprendre la logique de l’implantation, de l’agencement reste une question géographique, mais les changements en cours, citons la mondialisation ou les changements et transitions multiples poussent aussi à saisir la problématique autour de l’interface homme-environnement. La géographie serait donc une science du milieu, non pas entendu comme périmètre contraint de vivabilité, mais comme espace de co-construction de l’homme et de la terre. Ainsi, la fin relative des terra incognita ou la suppression des préfectures n’est plus vraiment un problème. Le géographe a de quoi suivre le monde et ses habitants.

Questionner le monde et sa traduction appropriée, le territoire, mobilise forcément une approche multidimensionnelle, voire complexe. Aussi, différents outils doivent être mobilisés, mis en correspondance et en synergie. Certains relèvent de la dimension sociale, d’autres individuelle, d’autres de la matérialité. Mais c’est bien mobilisés ensemble qu’ils prennent sens. Acquérir leur maîtrise est donc nécessaire mais pas totalement suffisant. Encore faut-il les replacer dans la mécanique générale. Et puis ces outils évoluent, d’autres sont avancés. La mise à jour est donc perpétuelle et la formation continue.

Enquêtes de terrain / Lecture de paysage / Analyse de données / Cartographie sociale / Géomatique / Ecologie du paysage / Prospective